Un dangereux flirt entre le train et les populations de la SNI-Owendo

Photo © DR

Libreville, 1er décembre (Gabonactu.com) –  L’appel des autorités politiques à se prendre en charge ne semble pas être tombé dans les oreilles des sourds dans la commune d’Owendo où plusieurs Gabonais ont choisi de se lancer dans le petit commerce, en flirtant dangereusement avec « le cheval de fer », entre la SNI et Akournam.
 
’’Le cheval de fer’’ c’est le nom que les Indiens d’Amérique du Sud ont donné au « train », dans les bandes dessinées de Lug Marvell.
 
Cette masse de fer qui circule entre Franceville et la gare d’Owendo est impitoyable et peut créer des dommages irréversibles quand des précautions n’ont pas été prises auparavant.
 
La scène qu’offrent les compatriotes qui se sont installés aux abords des rails, en dépit des spots de sécurité de la société d’exploitation du Transgabonais (Sétrag) devrait interpeller les services municipaux.
 
A moins de 2 mètres des rails, il y a de fortes chances pour que des vies soient arrachées si un incident de produit avec le train.
 
Mais en plus de commerçants, on peut apercevoir des pasteurs avec leurs troupeaux traversant allègrement les rails à la recherche du pâturage.
 
La mairie devrait prendre rapidement des précautions pour éviter un drame, Firmin Michel Envo Nzue, auteur d’un post sur les réseaux sociaux, à propos.
 


Précieux Koumba


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.