Le SNEC lance une grève générale illimitée à l’UOB

La vice-présidente du SNEC, Nathalie Sima-Eyi lors du point de presse le 28 octobre à Libreville © Gabonactu.com

La vice-présidente du Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC), Nathalie Sima-Eyi a dans un point de presse tenue mercredi à Libreville, déclaré l’arrêt des cours à l’Université Omar Bongo (UOB) pour non satisfaction de leurs sempiternelles revendications.

« Bien que les activités pédagogiques aient repris timidement, le SNEC conditionne encore une reprise sereine des cours à la résolution préalable des points suivants : le paiement intégral de toutes les vacations dues ; la régularisation de toutes les situations administratives par la mise en place d’un terminal à la solde ; le paiement des rappels solde ; et l’arrimage complet de la pension retraite au nouveau système de rémunération », a conditionné Mme Sima-Eyi. Instagram takipçi satın al

Le SNEC a par ailleurs dénoncé les mauvaises conditions avec lesquelles les activités pédagogiques se déroulent au sein de l’UOB. Ces insuffisances sont caractérisées dit-il par l’approche à géométrie variable concoctée par le gouvernement dans la riposte contre le Covid-19 au sein de la plus grande université du Gabon qui accueille plus de 35 000 étudiants.

Selon le SNEC, les « vies humaines sont en jeu » à l’UOB à cause du manque des gels hydro-alcooliques, des thermo-flashs et des masques à l’entrée des salles de classe, et à faire respecter la distanciation physique ». Certains amphithéâtres accueillant plus de 1500 étudiants.

Antoine Relaxe

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email