La grève de l’ONEP est suivie à 50%, mais pas chez Total Gabon (ONEP)

 Une torchère à la SOGARA © Archives Gabonactu.com

Libreville, 11 décembre (Gabonactu.com) – La grève déclenchée mardi matin par l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP) pour exiger le respect du code de travail gabonais et revendiquer d’autres avantages, est suivie à 50% mais pas chez Total Gabon compagnie à l’origine du mouvement, a indiqué le Secrétaire général par intérim de ce principal syndicat du pétrole, Sylvain Mayabith joint au téléphone depuis Port-Gnetil.
 
« La grève est suivi à 50% et nous sommes satisfait », s’est réjouit M. Mayabith.
 
Addax Petrolium, filiale du groupe chinois SINOPEC et Assala énergie ex Shell Gabon sont les deux principales majors du secteur qui ont arrêté leur production mardi, selon M. Mayabith. La production interrompue chez Maurel & Prom, société française entamée tôt le matin a été interrompue par des employés qui ont fait volte-face, selon l’ONEP qui confirme l’arrêt total de la Société gabonaise de raffinage (SOGARA) l’unique raffinerie des produits pétroliers au Gabon.
 
En revanche, la production de Total Gabon n’a pas été arrêtée. L’ONEP a pourtant appelé à la grève suite à une décision de cette société française de limoger 6 cadres de l’entreprise pour avoir participé à une grève de l’ONEP en juin 2018.
 
Outre le cas de Total Gabon, l’ONEP a consigné dans son cahier de charges transmis au gouvernement gabonais le paiement de plusieurs droits légaux aux employés de plusieurs sociétés.
 
Si le ministère du Travail n’ouvre pas des négociations, l’ONEP promet de durcir le mouvement et s’attaquant au secteur de la distribution des produits pétroliers ce qui pourrait créer des pénuries de carburants à la pompe.
 
L’économie gabonaise dépend à plus de 60% des revenus du pétrole. Une journée de grève dans le secteur occasionne d’énormes pertes financières au Gabon, petit Etat pétrolier du golfe de guinée peuplé de 1,8 million d’habitats.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.