CND : Séraphin Ndaot n’a pas perçu les 200 millions alloués à son institution selon le Comité d’Eveil

Le Membres du Comité d’Eveil et le président du CND, Séraphin Ndot posant pour la postérité avec le Premier Ministre  Rose Christiane Ossouka Raponda au terme de l’audience  © D.R

Le président du Comité d’Eveil du Conseil national de la démocratie (CND), Joachim Mbatchi Pambou, par ailleurs leader du Forum pour la défense de la république (FDR, opposition), a déclaré  dans un bref entretien exclusif accordé  à Gabonactu.com, que le président de cette institution Me Séraphin Ndaot Rembogo, accusé avec instance sur les réseaux  d’avoir perçu 200 millions de FCFA pour préparer courant le mois de novembre 2020 la prochaine session  de cet organe régulateur de la Démocratie au Gabon, n’a jusqu’alors rien reçu dans ce sens.   

« J’ai le devoir moral de vous dire sans circonvolution aucune que, le président Ndaot avec qui, le comité d’éveil travaille en étroite collaboration et en parfaite harmonie dans le cadre des préparatifs de la prochaine session plénière ordinaire du CND, n’a jusqu’à présent perçu aucun franc à cet effet. Cela, peut se vérifier en prenant attache avec les services de la primature ou du ministère en charge des relations avec les institutions constitutionnelles et les autorités administratives indépendantes et autonomes », a affirmé M. Mbatchi Pambou.
Des messages fusent dans les réseaux sociaux sur un supposé décaissement par le trésor public de 200 millions de FCFA, au profit du président du CND Séraphin Ndaot Rembogo. Le montant représente le budget annuel de l’institution plongée dans une longue léthargie. Aucune activité n’était organisée par manque du budget de fonctionnement.
Dans sa livraison du 26 octobre, notre confrère ‘’Echos du Nord ‘’, a relayé les inquiétudes de certains acteurs politiques membres du CND sur l’usage de ladite enveloppe.  Ils dénoncent la « gestion non inclusive » du président de l’institution.


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.