Séraphin Akure Davin candidat en 2023 ? Pourquoi pas mais…

C’est l’un des ténors du parti de l’opposition Les Démocrates. L’une des grosses gueules de l’opposition à l’Assemblée nationale. Un des leaders politiques sans trop de casseroles ni cadavres en souffrance dans les tiroirs. Le député de Lambaréné (centre du Gabon), Séraphin Akure Davin a dit mardi lors d’une conférence de presse qu’il est l’un des possibles candidats à l’élection présidentielle de 2023 mais…

« Je suis gabonais, je suis éligible puisque je remplie toutes les conditions d’éligibilité à la présidence de la République donc à titre personnel je peux être candidat », a répondu le député à une question d’un journaliste.


Médecin spécialiste en chirurgie, Séraphin Akure Davin a tout de suite nuancé sa réponse : « J’appartiens à un parti qui a des statuts, qui a des lois et règlements, qui a codifié la participation à l’élection présidentielle ».

« J’appartiens aussi à une famille politique, celle de l’opposition… donc je pense que le moment venu nous regarderons qui est la personne la mieux placée pour défendre l’opposition. Qu’elle est la personne qui a le plus de chance de gagner l’élection présidentielle », a-t-il sagement ajouté.

La cote de popularité de cet ancien maire de Lambaréné est montée d’un cran dans l’opinion au Gabon lorsqu’il y a un an il a lancé une diatribe devenue célèbre contre l’actuel Premier ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda. Venue présenter son programme de politique générale devant les députés et sénateurs réunis en congrès, Mme Ossouka Raponda avait promis conduire à terme le chantier routier de la Transgabonaise qui traversera le pays du nord au sud-est jusqu’à Franceville sur plus de 700 km.

Le député avait ironisé : pour construire le tronçon PK5 – PK 12 long de 7 km, il a fallu 7 ans. « 7 ans, 7 km », avait mimé le député avant de s’interroger « il faut combien d’années pour faire 700 km ? »

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.