Prestations CNSS : bientôt l’informatisation des carrières des usagers pour mettre fin aux lenteurs chroniques

Le DIR et le DPT de la CNSS  durant la conférence de presse  conjointe le 18 décembre à Libreville ©  Gabonactu.com

Libreville, 18 décembre (Gabonactu.com) – Le directeur de l’Immatriculation et du recouvrement (DIR), Hermann Djabbas et Prisca Opirina, Directeur des prestations techniques (DPT) de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), ont annoncé mardi dans une conférence de presse conjointe que l’institution de prévoyance sociale va lancer courant janvier 2019, un système d’informatisation portant sur la reconstitution des carrières des usagers (assurés et pensionnés) pour mettre fin disent-ils aux lenteurs chroniques souvent constatées dans la liquidation des prestations.
« Un projet d’assainissement de notre fichier va démarrer dans les prochains jours, une équipe sera chargée de mettre la main sur les relevés nominatifs des salariés, aujourd’hui dénommés déclarations financières des salaires pour reconstituer les éléments que nous avons sur le plan manuel mais qui ne sont pas dans notre système », a annoncé M. Djabbas, indiquant par ailleurs que l’informatisation de la carrière d’un assuré retraité, permettra de solder très rapidement ses prestations.
La direction de l’immatriculation et du recouvrement de la CNSS, a reconnu que l’activité principale qui affecte la liquidation ou le paiement des prestations techniques, est celle qui consiste à la reconstitution de la carrière de l’assuré. Il s’agit pour elle de formaliser le parcours d’un salarié retraité par la fourniture de toutes les informations y relatives. Des informations allant aux bulletins de salaires, aux cotisations mensuelles de retraite.
En cas de manquements ou d’anomalies constatés sur sa carrière, le retraité a du mal à percevoir sa pension, parfois jusqu’à sa mort. La situation est due, selon la CNSS, à l’attitude véreuse de certains employeurs qui manquent cruellement à leurs obligations vis-à-vis de la CNSS pour s’affilier et faire immatriculer les employés.
« Les activités de la direction du recouvrement sont déjà en production, au mois de janvier nous allons rentrer de plein pied dans l’intégration de prestations techniques, avec ce pan capitale qui est celui de la reconstitution de la carrière », a rassuré pour sa part Mme Opirina.
La CNSS compte plus de 30 000 pensionnés (retraités) dont plusieurs centaines attendent encore parfois durant des années pour percevoir leurs prestations.
 


Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.