Le SYNAPEF lance un mouvement d’humeur pour exiger le paiement de la prime de ristourne

Le syndicat national des personnels des Eaux et Forêts (SYNAPEF), a lancé mercredi en guise d’avertissement une grève d’un jour pour exiger le paiement de la prime de ristourne du 3ème trimestre de l’année en cours.

Le mouvement a été décidé par main levée lors d’une assemblée générale tenu dans la matinée. Après avoir validé la tenue du mouvement encore pacifique jusqu’ici, les agents ont barricadé le grand portail du siège du ministère des Eaux et Forêts jusqu’à 18 heures.  


Cette manifestation est selon les grévistes la conséquence de la violation du protocole d’accord signé il y a quelques semaines avec le ministre Lee White.  

Les syndicalistes revendiquent entre autres le paiement de la prime rehaussée à la fin du mois de septembre et le paiement du rappel des primes qui ont été suspendues en 2014.  

Ils ont expliqué que la grève illimitée court encore, elle n’a pas encore été levée. Elle a été suspendue au regard des avancées des négociations des partenaires sociaux avec la tutelle.   

« Nous sommes dans un contexte d’observation du protocole d’accord qui a été signé entre la tutelle et les partenaires sociaux », a affirmé le président du SYNAPEF Didier Atome Bibang.  

Antoine Mayombo 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.