Le SNEC lance une grève générale illimitée à l’UOB

La vice-présidente du SNEC, Nathalie Sima-Eyi lors du point de presse le 28 octobre à Libreville © Gabonactu.com

La vice-présidente du Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC), Nathalie Sima-Eyi a dans un point de presse tenue mercredi à Libreville, déclaré l’arrêt des cours à l’Université Omar Bongo (UOB) pour non satisfaction de leurs sempiternelles revendications.

« Bien que les activités pédagogiques aient repris timidement, le SNEC conditionne encore une reprise sereine des cours à la résolution préalable des points suivants : le paiement intégral de toutes les vacations dues ; la régularisation de toutes les situations administratives par la mise en place d’un terminal à la solde ; le paiement des rappels solde ; et l’arrimage complet de la pension retraite au nouveau système de rémunération », a conditionné Mme Sima-Eyi. Instagram takipçi satın al
Le SNEC a par ailleurs dénoncé les mauvaises conditions avec lesquelles les activités pédagogiques se déroulent au sein de l’UOB. Ces insuffisances sont caractérisées dit-il par l’approche à géométrie variable concoctée par le gouvernement dans la riposte contre le Covid-19 au sein de la plus grande université du Gabon qui accueille plus de 35 000 étudiants.
Selon le SNEC, les « vies humaines sont en jeu » à l’UOB à cause du manque des gels hydro-alcooliques, des thermo-flashs et des masques à l’entrée des salles de classe, et à faire respecter la distanciation physique ». Certains amphithéâtres accueillant plus de 1500 étudiants.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.