La révision de la constitution ne vise pas à installer  Noureddin Bongo au pouvoir selon Jessye Ella Ekogha

Le conseiller porte-parole de la Présidence de la République, Jessye Ella Ekogha, a déclaré mardi dans une conférence de presse au palais présidentiel que la révision actuelle de la Constitution Gabonaise ne vise pas à installer  Noureddin Bongo au pouvoir, comme le laissent entendre plusieurs rumeurs insistantes.

« Si le coordonnateur général des affaires présidentielles souhaitait se présenter à la Présidence de la République en cas de vacance, il ne pourrait pas faire partie du collège. Les trois membres décideurs, président de l’assemblée nationale, président du sénat, ministre de la défense nationale ne peuvent pas se présenter à l’élection présidentielle (…), s’il est nommé ministre de la défense dans quelques semaines comme ça se raconte aux quartiers et dans les réseaux sociaux, au moment de la transition, de l’éventuelle vacance il devra démissionner, donc ça n’a aucun lien et aucun intérêt », a indiqué M. Ella Ekogha,
Pour Jessye Ella Ekogha, l’éventuelle nomination de l’actuel Coordonnateur général des Affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin au poste de Ministre de la défense évoquée par la rue n’est pas à l’ordre du jour. Aussi, a-t-il ajouté, que le supposé projet de vacance de pouvoir n’est pas à l’ordre du jour, le Président Ali Bongo Ondimba étant en forme et très actif.
Le 18 décembre 2020, le conseil des Ministres a adopté un projet de loi relatif à la révision de la constitution. Parmi les 26 articles à retoucher, il y a l’article 13 qui porte sur la vacance du pouvoir.

Camille Boussoughou



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.