Gervais Oniane quitte le RHM de Michel Menga

Gervais Oniane (costume bleu) © DR

Gervais Oniane, ex bras droit d’Ali Bongo au début des années 2000 a annoncé sa démission du Rassemblement héritage et modernité (RHM), parti proche du pouvoir dirigé par l’actuel ministre de la Culture, Michel Menga, a rapporté le journal en ligne Gabonmailinfos


« J’ai présenté ce jour, sans préjudice de l’excellence de nos relations fraternelles, ma lettre de démission de membre et Vice-Président du Rassemblement Héritage et Modernité, afin de poursuivre, librement et en mon nom, le combat que nous menons, chacun à son modeste niveau, pour un Gabon meilleur que celui dans lequel nous vivons aujourd’hui. Que Dieu nous garde et veille sur le Gabon. Bonne journée à tous », a déclaré Gervais Oniane cité par le journal.

Ce départ est un coup dur par Michel Menga qui perd ainsi un cadre du parti qui occupait le poste de vice-président. RHM est engagé dans un conflit judiciaire avec le Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) d’Alexandre Barro Chambrier.

Premier président du RHM, Alexandre Barro Chambrier avait procédé, lors d’un congrès, à un changement de dénomination du parti allant de RHM à RPM. Ce changement était intervenu après les élections législatives et locales qui avaient permis au RHM de remporter des sièges de député et d’élus locaux.

Membre fondateur du RHM, Michel Menga n’a pas accepté la disparition de cette formation qui a des élus. Il a donc engagé une procédure judiciaire pour revendiquer la paternité de ses élus conformément à la loi sur les partis politiques.

Gervais Oniane n’a pas encore indiqué son point de chute. Dans le passé, il avait rejoint le Cercle des libéraux réformateurs (CLR) dirigé à l’époque par Jean Boniface Assélé. Il avait aussi claqué la porte de ce parti.

Au Gabon, le vagabondage politique à la veille d’un scrutin majeur est une pratique courante. La prochaine élection présidentielle est prévue dans 2 ans en 2023.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.