Colère à Libreville contre le projet d’une morgue à côté d’une école

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Plusieurs résidents du quartier Bel Aire dans le 1er arrondissement de Libreville ont manifesté brouillement vendredi pour protester contre le projet de construction d’une morgue à côté de l’école primaire publique du quartier, a constaté un reporter de Gabonactu.com.

Brandissant des panneaux hostiles au projet, les populations, accompagnées de leurs enfants fréquentant l’école menacée par le projet ont crié leur colère en tapant des morceaux de bois et de fer sur des vieux tonneaux ou des vielles marmites.


« Nous ne voulons pas de ce projet », hurlait une maman curieuse de voir un tel commerce prospéré au milieu des maisons d’habitation et de l’unique école publique du quartier.

Barrière de la future Morgue en construction
Barrière de la future Morgue en construction

« Ne nous traumatisez pas », lance Andréa, élève en classe de CM2. « Ayez pitié de nous », supplie Jordi, 7 ans environ.

Dans la tradition gabonaise, un enfant ne doit pas voir un cercueil même vide. « Lorsqu’un cercueil traversait le village. Les parents cachaient tous les enfants. Nous ne voulons pas faire tomber définitivement cette tradition dont le but était de protéger les enfants », a expliqué Fulbert Mayombo-Mbemdjangoye, leader d’un parti politique de l’opposition.

Diba diba est le plus grand quartier du 1er arrondissement de Libreville. Semi enclavé, le quartier n’a pas d’hôpital ni d’espace pour les loisirs. C’est ce que les populations réclament des autorités.
Pendant la protestation, la mairie est venue ordonner l’arrêt des travaux. Une première victoire pour les manifestants. Cependant, un responsable du projet a affirmé qu’il ne s’agit pas d’une morgue mais d’une menuiserie et marbrerie.

L’on y fabriquera tous produits en bois ou en marbre commandé par un client a-t-il expliqué sans convaincre


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.