Bras de fer autour de la réouverture des lieux de culte : le CLR appelle au dialogue

Le Délégué général CLR , Dr Nicole Assélé  © D.R
Le Délégué général du Centre des libéraux réformateurs (CLR, majorité), Dr Nicole Assélé a dans un tweet appelé le gouvernement et les congrégations relieuses à ouvrir un dialogue sincère et apaisé pour prévenir une éventuelle crise sociale et mettre fin à un bras de fer autour de la réouverture des lieux de culte dont la fermeture a été imposée le 12 mars 2020 par le gouvernement pour freiner la propagation du Coronavirus (Covid-19) dans le pays.

« S ‘agissant du débat autour de la réouverture des lieux de cultes, le temps d’une concertation franche et sincère entre le gouvernement et les confessions religieuses semble avoir sonné », a proposé Dr Assélé.
Dans son tweet, la patronne du CLR s’est voulu favorable à la réouverture les lieux de culte comme le souhaitent ardemment les leaders religieux.
« La nécessité d’échanger et surtout de dialoguer pour dissiper les malentendus et créer les conditions de plus de liberté et de bonheur, pour un meilleur vivre-ensemble dans le Gabon Éternel, est désormais impérieuse », a-t-elle suggéré.
Les évêques de l’Eglise Catholique et les leaders des Eglises Pentecôtistes et Charismatiques de Réveil ont annoncé récemment la réouverture de leurs lieux de culte le 25 octobre prochain, sans se fier à une quelconque autorisation du gouvernement.
Le gouvernement rechigne de réouvrir les lieux de culte pour dit-on éviter la résurgence de la pandémie Covid-19 au Gabon, malgré l’importante tendance baissière. Le pays compte 8 835 cas positifs contre 8 189 guéris et 54 décès.

Sydney IVEMBI



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.