10 ans après les gorilles, chimpanzés, éléphants, panthères, crocodiles et autres cohabitent avec les plantations d’Olam

Dans un communiqué publié mercredi à l’occasion de la semaine mondiale des forêts, le groupe Olam affirme avec fierté que 10 ans après les gorilles, chimpanzés, éléphants, panthères, crocodiles et autres cohabitent avec ses plantations de palmier à huile et d’hévéa.

« Dix ans après la création des plantations, les forêts protégées sont l’habitat de nombreux grands singes (gorilles et chimpanzés), d’éléphants, de panthères, de crocodiles ou encore d’hippopotames », indique le communiqué intitulé « Olam, acteur majeur de la conservation au Gabon ».


Le groupe agroindustriel gabonais justifie cette cohabitation grâce à une rigoureuse politique de conservation environnementale.

Olam a notamment acquis la certification à la norme de développement durable pour le palmier à huile (RSPO) et la norme ISO pour l’hévéa.

Ces 10 dernières années, Olam a planté au total, 74 000 hectares de palmiers et d’hévéas sur des zones dites dégradées. La société soutient avoir protégé 120 000 hectares de zones à forte valeur. Ces zones hautement surveillées réparties sur 7 sites dans le pays sont dorénavant à l’abris du braconnage et des activités illégales.

« Le département Développement Durable du groupe Olam au Gabon qui coordonne le programme de conversation emploie près de 50 gabonais et gabonaises dédiés à la surveillance et au monitoring de ces zones conservées. Les agents patrouillent mais aussi assurent le suivi de la faune », explique l’industriel.

Un champ d’Olam entouré de forêt © DR

La création de plantations employant plus de 10 000 personnes tout en prenant en compte l’environnement et les populations locales permet d’allier le développement économique et la conservation.

« Alors que nous célébrons cette semaine la journée mondiale des forêts, il est important de mettre en avant ces initiatives qui permettent de porter une attention particulière et quotidienne à l’intégrité de nos écosystèmes forestiers et savanicoles, sans lesquelles nous ne serions rien », poursuit le groupe.

Le Gabon est couvert à plus de 85% de forêts, il est classé dans le top 10 mondial des pays à haut couvert forestier.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.