Philippe Autié fait son dernier « plaidoyer » en faveur des entreprises françaises au Gabon

L’ambassadeur sortant de la France au Gabon, Philippe Autié, a profité de ses adieux au président Ali Bongo Ondimba lundi au palais présidentiel pour faire un dernier plaidoyer en faveur des entreprises françaises opérant au Gabon.

Selon des notes de l’audience publiées par la présidence gabonaise, le diplomate a évoqué le cas des entreprises comme Veolia expulsée manu militari du Gabon en 2019 alors que ce groupe français gérait la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG).


Philippe Autié a également remis sur la table du président Ali Bongo Ondimba le dossier d’Eramet. Ce géant français de la métallurgie exploite au Gabon des riches gisements de manganèse via sa filiale locale, la COMILOG.

La suprématie de l’entreprise est désormais tutoyée par des sociétés indiennes et chinoises également très entreprenantes dans le secteur du manganèse.

L’un des derniers dossiers soumis par M. Autié est la mise en place par la France d’un plan d’aide sanitaire d’urgence dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et la formation des personnels de santé au Gabon.

Philippe Autié a passé 3 années au Gabon. Sa mission est arrivée à son terme. Le nouvel ambassadeur de France attendu dès la rentrée en septembre est Alexis Lamek.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.