Oyem : les populations du village Elone vent debout contre un projet de construction de la nouvelle prison

 Les populations du village  Elone Nkodjegne sur le site querellé © R.N

Les populations du village Elone Nkodjegne, bourgade située dans le 1er arrondissement d’ Oyem, capitale provinciale du Woleu-Ntem (nord), sont en colère depuis plus de deux mois contre la Direction principale du cadastre et celle de la prison qui ont lancé unilatéralement sans leur avis le projet de construction de la nouvelle prison centrale de la commune.

Les villageois considèrent cette approche comme une simple expropriation de leurs terres qui abritent les maisons, champs, plantations, rivières et tombes des parents.


« Comment l’Etat peut maintenant aller jusqu’à sacrifier, exproprier sa population sans aucune concertation », s’est questionnée avec colère et regret, Rostand Nguema, un natif du village qui soupçonne fortement une manœuvre ourdie par une main invisible pour les exproprier.

Cette initiative serait similaire, selon lui, à deux situations qui se seraient déjà produites  dans d’autres quartiers à Oyem où les terrains ont été vendus aux tiers.

La notabilité du cru a saisi le Gouverneur, le Maire, la Direction la provinciale de la prison et la Direction provinciale du cadastre sans qu’une solution ne soit trouvée.

« Nous sollicitons l’intervention du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba pour mettre fin à cette situation grave », a-t-il lancé.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.