Ouverture à Libreville du 1er centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation

François Mangari coupe le ruban symbolique de l’IIMAC / Gabonactu.com

Le Secrétaire général du ministère de la Justice, François Mangari a coupé mercredi à Libreville le ruban symbolique de l’Institut international de médiation, d’arbitrage et de conciliation (IIMAC), le 1er centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation au Gabon.


Le centre est situé à Libreville dans l’immeuble « Les terrasses de l’Estuaire » proche du Lycée Léon Mba sur le front de mer.

l’Institut international de médiation, d’arbitrage et de conciliation (IIMAC) est une espèce de tribunal des affaires qui aura pour mission de rendre des sentences arbitrales qui s’imposent aux parties.

L’IIMAC comme tous les centres d’arbitrage privilégie le processus amiable, volontaire et confidentiel de résolution des différends à travers la médiation.

L’institut a été fondé par Yvette Ngwevilo Rekangalt, juriste, syndic liquidateur et ancienne cadre de Total Gabon.

Yvette Ngwevolo Rekangalt la fondatrice de l’institut en face de ses invités / Gabonactu.com

L’ambition de l’institut est d’offrir aux hommes d’affaires et aux investisseurs une justice alternative pour régler sans bruit leurs différends.

« L’institut doit offrir aux opérateurs économiques et investisseurs un choix voir un embarras des choix pour ne pas aller régler leurs différends d’affaires à Abidjan, Paris ou Washington… », a suggéré le représentant de la Cour commune d’arbitrage et de justice (CCJA) venu droit d’Abidjan pour assister au lancement de l’institut.

Le fonctionnement de l’institut est régi par le droit OHADA qui regroupe 17 pays d’Afrique francophone. Le bâtonnier de l’ordre des avocats du Gabon, Me Lubin Ntoutoume a salué une opportunité de plus pour les investisseurs dont les ambitions sont souvent mises à mal par les lenteurs et lourdeurs de la justice étatique.

Avant de couper le ruban symbolique, le Secrétaire général du ministère de la Justice a salué une initiative qui participe à l’amélioration du climat des affaires dans le pays.

Un ou deux autres centres d’arbitrages et de médiations pourront ouvrir au Gabon dans quelques mois.

Marie Dorothée


One thought on “Ouverture à Libreville du 1er centre d’arbitrage, de médiation et de conciliation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.