Otandault salue l’arrivée de Féfé Onanga dans le camp d’Ali Bongo

Jean Fidèle Otandault (casquette) et Féfé Onanga à Port-Gentil © DR

Le député du 2ème arrondissement de Port-Gentil, Jean Fidèle Otandault a promptement salué vendredi le basculement de Féfé Onanga dans le camp de la majorité présidentielle dirigée par Ali Bongo Ondimba.


« C’est par un Grand bonjour que je salue le retour de Féfé à la maison », a exulté l’ancien puissant ministre du Budget dès l’annonce officielle faite par Féfé Onanga au cours d’une conférence de presse à Libreville de quitter le camp de Jean Ping pour celui d’Ali Bongo Ondimba.

Féfé Onanga et Jean Fidèle Otandault à Port-Gentil, c’est une longue histoire. Les deux hommes au tempérament opposé habitent dans le même arrondissement et la même circonscription électorale. Durant la présidentielle de 2016 et les législatives de 2018, Féfé Onanga était comme ce « dragon qui crachait le feu » contre le camp d’Ali Bongo. Il était presque la terreur des partisans du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) dans la ville de Port-Gentil et dans sa circonscription électorale. Le 2ème arrondissement était comme une citadelle imprenable pour le PDG.

Fin tacticien, Jean Fidèle Otandault avait réussi en 2018 de faire reculer Féfé Onanga qui caressait le rêve légitime de se faire élire député. Une complicité était déjà née entre les deux dinosaures. Jean Ping s’appuyait sur Féfé Onanga pour porter son flambeau dans la province de l’Ogooué Maritime. Le PDG avait misé sur Otandault pour conquérir la province frondeuse.

L’opposant et le ministre de l’époque avaient finalement mis, chacun, un peu d’eau dans son vin pour le bien commun. Les fruits de cette bonne entente sont palpables dans le 2ème arrondissement. Routes en pavées, lits des rivières aménagés, marchés et écoles relookés, bref…

Plus récemment encore, Féfé Onanga a mis à contribution son image et son engagement pour le succès de l’opération « 1 masque 1 vie » lancée par le député.

« Je rentre dans la majorité pas pour croiser les bras mais pour devenir une force de propositions », a promis Féfé Onanga. Il dit compter sur tous les fils de Port-Gentil, y compris probablement, Jean Fidèle Otandault, pour que les populations de cette ville « qui a tant souffert » bénéficient des fruits de son engagement politique.  

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.