Menace de grève le 26 août à Radio Gabon pour détournement supposé des 88 postes budgétaires

La présidente du SYNAPAP, Aminata Ondo durant l’assemble générale le 11 août au siège de  Radio Gabon à Libreville © Gabonactu.com

La présidente du Syndicat national des professionnels de l’audiovisuel public (SYNAPAP), Aminata Ondo, a au terme d’une récente assemblée générale annoncé que si la Direction générale de Radio Gabon ne publie pas la liste des employés concernés par les 88 postes budgétaires qui auraient été détournés sous huitaine, le personnel enclenchera une grève générale illimitée le 26 août prochain.

« Le préavis de grève sera déposé aujourd’hui (11 août), ils ont  huit jours francs pour régler les problèmes des salaires, huit jours pour nous donner la position de nos postes budgétaires », a prévenu Mme Ondo, qui s’est par indignée des conditions misérables auxquelles sont confrontées ses collègues.


Certains journalistes, techniciens et autres communicateurs travailleraient depuis 15 et 20 ans à Radio Gabon sans être fonctionnaires ou avoir un statut administratif reluisant. D’autres  « proches de la retraite  n’ont même pas eu le temps de cotisé soit à la fonction publique soit à la CNSS ».

« La fonction publique a fait l’effort de nous donner 88 postes budgétaires, c’est où, c’est passé où ? », s’est-elle questionné avec désarroi.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.