Menace de grève à Total Gabon le 18 février prochain

L’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), puissant syndicat du secteur pétrolier a dans un communiqué, annoncé le dépôt d’un préavis de grève à la Direction générale de Total Gabon dont la date sera expirée le 17 février à minuit.

« A l’expiration de dudit préavis, l’ONEP se réserve-t-elle  le droit de lancer une grève de 15 jours, reconductible sur l’ensemble des établissements de Total Gabon ( Base POG, Anguille, Torpille, Cap-Lopez, et l’Ile Mandji) où exercent les travailleurs de Total Gabon », a indiqué le communiqué de l’ONEP signé de Alain Mounguengui Oyembo,  secrétaire national adjoint en charge de la règlementation et de la négociation.

L’ONEP réclame comme préalables pour le compte des travailleurs de Total Gabon, l’octroi d’un bonus à la suite de la cession des actifs de Grondin et Cap-Lopez à Perenco et la réintégration de deux employés (Mackaya Ornel et Mbili Nkiely Gwanaêl avec paiement des salaires non perçu depuis leur éviction de l’entreprise en 2018 au « mépris d’une décision de justice rendue au nom du peuple gabonais par le tribunal de première instance de Port-Gentil ».


Entre autres revendications, le versement d’une prime de bonne séparément chaque salarié qui serait transféré de Total Gabon vers PERENCO, la compensation par Total Gabon des pertes occasionnées aux salariés à transférer chez PERENCO, comparativement aux avantages acquis au sein de Total Gabon, notamment sur la rémunération, la classification socioprofessionnelle, l’âge du départ à la retraite, le taux d’ISR, …..

Camille Boussoughou


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.