L’Université Gabonaise est plongée dans un profond coma, selon Pierre Claver Maganga Moussavou

L’opposant Pierre Claver Maganga Moussavou, qui déplore le cafouillage du calendrier académique et le déroulé des cours chaque année dans les universités publiques, estime que l’Université Gabonaise est plongée dans un profond coma.

Ci-dessous l’intégralité de son texte acerbe sur l’université gabonaise.

« RENTRÉE UNIVERSITAIRE


En observateur avisé on peut se poser à juste titre, la question de savoir si tout le monde se rend compte de la dérive de notre Université.

Comme un bateau sans gouvernail, elle vogue au gré des marées. Plus personne ne s’étonne que les rentrées universitaires aient lieu désormais au mois d’Avril pour un début effectif des cours au mois de Mai, quand, ailleurs, sous d’autres cieux les étudiants préparent les examens et concours de fin d’année universitaire !

On peut tout nous dire et donner toutes les explications plausibles, la réalité est bien là : l’Université Gabonaise est en train de couler irrémédiablement !

Dans ce domaine comme dans bien d’autres, le Gabon notre pays qui a fait montre d’audace par ses réalisations s’abandonne à une sorte de paresse.

Le Gabon est un pays qui semble s’être endormi depuis sur ses lauriers mais dont le réveil pourrait s’avérer très difficile.

Il faudra un réel sursaut, beaucoup de courage et beaucoup d’abnégation pour parvenir à remonter la pente et rejoindre les nations qui auront su éviter la navigation à vue, les détournements de fonds et la corruption, le tout érigé en système de gouvernance ! ».

Gabonactu.com


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.