Les « stripteaseuses » de Djoué Dabany écopent d’une exclusion temporaire de 21 jours

Les quatre élèves du Lycée privé Djoué Dabany qui ont dansé en offrant en spectacle leurs seins à la blogosphère ont écopé d’une exclusion temporaire de 21 jours assortie d’une obligation d’effectuer des travaux d’intérêt général au sein de l’établissement, indique le procès verbal du conseil de discipline tenu dans l’établissement tenu le 8 février.

Pour avoir déjà purgé 15 jours d’exclusion temporaire, les quatre jeunes filles n’auront plus que 6 jours de privation des cours à compter du 8 février. Elles reprendront les cours le 15 février.


Auparavant, ces élèves sont soumis à un contrôle très strict. Ils doivent mettre leurs cahiers à jour, participer à la rédaction d’une charte de bonne conduite des élèves du lycée, participer à toutes les opérations de sensibilisation sur les violences en milieu scolaire et contre les phénomènes dangereux y compris le Covid 19…

Elles seront soumises à une évaluation mentale jusqu’à la fin de l’année.

On rappelle que ces jeunes filles ont participé à un défi sur les réseaux sociaux. Le défi consistait à remuer les fesses au son d’une musique envoutante. Devenu viral en milieu scolaire, le défi ou challenge à entrainer les jeunes filles à danser en brandissant leurs seins nus. Une scène qui a choqué l’opinion.

Le ministre de l’Education nationale, Patrick Mouguiama Daouda a demandé la tenue urgente des conseils de discipline pour sanctionner les élèves qui ont participé à ce défi en dansant en tenue scolaire dans l’enceinte de leur établissement.

Carl Nsitou


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.