Le SNEC menace de déclencher une grève dans 8 jours à l’UOB

Entrée principale de l’Université Omar Bongo (UOB) © Gabonactu.com

Le Syndicat national des enseignants chercheurs (SNEC), a déposé jeudi un préavis de grève de 8 jours sur la table du recteur de l’Université Omar Bongo (UOB) exigeant l’apurement intégrale de la dette relative aux vacations.


Le dépôt de ce préavis a été décidé au cours d’une assemblée générale tenue jeudi à l’UOB. Selon un communiqué distribué à la presse, l’assemblée générale « a donné mandat au bureau du SNEC-UOB de déposer un préavis de grève de huit (08) jours à compter de la date de dépôt ».

Le syndicat affirme se mettre à la disposition du recteur Mesmin Noël Soumaou, « pour une suite » de sa démarche « avant l’échéance du présent préavis ».

Le SNEC avait animé deux conférences de presse le 15 septembre et le 28 octobre pour faire pression sur le paiement de cette dette.

En réponse, le ministère avait demandé que chaque enseignant fournisse le numéro de son compte bancaire et le Relevé d’identité bancaire (RIB) dans la perspective d’un paiement imminent.

Malheureusement, les enseignants disent n’avoir rien reçu et pointent une volonté manifeste de « misérabiliser et infantiliser les enseignants-chercheurs ».

L’UOB semble être devenue une marmite en ébullition. Les étudiants également grognent. Ils exigent le paiement intégral d’un an d’arriérés de bourses (1.086 000 FCFA / étudiant) au lieu d’un paiement échelonné comme décidé récemment par l’Agence nationale des bourses du Gabon (ANBG) au terme d’âpres négociations.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.