Le « mouvement mon Gabon » satisfait de l’adoption de la nouvelle constitution



Le Secrétaire général du mouvement « Mon Gabon », Dr Eric Simon Zué Obiang, a félicité mercredi, au cours d’une conférence de presse, les parlementaires gabonais pour avoir adopté définitivement mardi à la majorité absolue la révision de la constitution du pays initiée par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba. 

« Le mouvement mon Gabon se réjouit de la révision constitutionnelle. C’est une avancée démocratique non-négligeable pour notre système politique. Je dois même dire que c’est la meilleure façon que nous avons de préparer notre vivre-ensemble de manière sereine et surtout de se préparer aux élections présidentielles qui doivent avoir lieu en 2023 », a affirmé M. Zué Obiang. 

Pour le secrétaire du mouvement, l’adoption de la nouvelle constitution par l’Assemblée nationale est salutaire. Parce qu’elle vient combler des vides juridiques en matière de vacance du pouvoir et d’indisponibilité temporaire ou définitive du président de la République.  

Il estime que la nouvelle loi fondamentale répond très certainement aux attentes du peuple Gabonais, notamment dans toute la quiétude qu’elle apporte au niveau des institutions.   


Le docteur en philosophie a également expliqué que la décision du président Ali Bongo de confier l’intérim à au moins trois personnes est sage car, en temps de transition au sommet de l’État, on remarque très souvent qu’en Afrique, lorsqu’on confie même temporairement le pouvoir à un seul individu, il développe généralement des velléités qui conduisent à la dérive. Tandis que trois personnes, c’est une sagesse.          

Il a par ailleurs indiqué que la présence du ministre de la Défense dans ce trio est fondamentale. Il a expliqué qu’en tant que collaborateur direct du président de la République, le ministre de la Défense est le seul compétent à garantir la sécurité et d’intégrité de l’Etat en cas de transition. 


Eudes Rinaldy Leboukou 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.