ITIE Gabon : renforcement des capacités des organisations de la société civile

Les membres de la société civile participant à l’atelier sur la norme ITIE du 03 au 04 août à Libreville © Gabonactu.com

Les organisations de la société civile gabonaise, un des quatre collèges, partie prenante  au sein du Groupe Multipartite de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE-Gabon), ont entamé mardi 03 août à Libreville, un atelier de renforcement de capacité sur la « Nome ITIE ».

Il s’agit d’outiller les organisations de la société civile pour les rendre plus efficaces dans le processus entamé par le pays depuis près d’un an pour le renouvellement de son adhésion. Il devra réintégrer  l’initiative de bonne gouvernance d’ici la fin de l’année à Oslo en Norvège.


Durant deux jours, les participants vont être formés sur les questions de gouvernance et de transparence, lesquelles constituent le centre d’intérêt de la norme ITIE.

« Nous allons former tous les participants sur la norme ITIE 2019 qui est le cadre qui va permettre d’assoir la transparence dans le secteur extractif », a indiqué Paul Bagafou, un des conférenciers et coordonnateur de Publiez ce que vous Payez Gabon.

Dans le processus visant à renouveler son adhésion à ITIE, le Gabon a choisi d’inscrire dans son périmètre d’industries extractives, les Mines, le Pétrole, l’environnement, sans la forêt.

Le Gabon avait adhéré à l’ITIE pour la première fois en 2003 puis suspendu en 2013, pour non transparence dans la gouvernance des industries extractives. Son retour exige la mise en place d’un certain nombre de principes d’éthique.

« La gouvernance se justifie au travers de la transparence. Or, la norme ITIE insiste énormément sur l’importance de la transparence, sur l’importance de la gouvernance d’industries extractives », a fait savoir Petit-Lambert Ovono, responsable du pan gouvernance au sein de ITIE Gabon, par ailleurs évaluateur certifié des politiques publiques.

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.