Gabon : la CONASYSED appelle à l’arrêt des cours ce 8 février pour exiger la libération de   l’enseignante incarcérée injustement

Le Délégué national administratif adjoint de la Convention nationale des syndicats du secteur éducatif (CONASYSED), Joël Nziengui, appelé  dans un point de presse à l’arrêt des cours à partir du 8 février dans l’ensemble du pays, pour exiger la libération sans condition de leur collègue enseignante Estelle Mengue Ntem par ailleurs Directrice de l’Ecole publique de Nyaname (département du Komo-Kango, 100 km de Libreville), incarcérée depuis le 28 janvier dernier sans motif apparent.

« Nous demandons qu’un mouvement de protestation dès ce lundi soit signifié sur l’ensemble du territoire national. Dans tous établissements, afin de marquer notre désapprobation par rapport à ces conditions de détention arbitraires et martiales », a lancé M. Nziengui.

L’enseignante Estelle Mengue Ntem a été interpelée le 28 janvier par les gendarmes au poste de contrôle de Kango pour nom présentation du test Covid-19. L’enseignante avait estimé que l’exigence d’un test Covid-19 n’était pas nécessaire dans la mesure où elle ne ralliait pas l’arrière-pays. Elle regagnait plutôt son lieu de travail situé dans la même province de l’Estuaire.


« Cette détention, nous la qualifions d’abusive et d’arbitraire dans la mesure où elle serait en violation des franchises universitaires ou scolaires », a-t-il déploré.

Ghislain Mboumba


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.