Gabon : Ce qu’il faut retenir du Facebook live de Jessye Ella Ekogha consacré au discours du président Ali Bongo Ondimba

Jesseye Ella Ekogha, porte parole de la présidence de la République gabonaise © La Libreville

Le porte-parole de la Présidence de la République gabonaise, Jesseye Ella Ekogha est revenu ce mardi sur le discours à la nation du chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba via un direct sur Facebook.  Voici le verbatim de son propos.


Un contexte doublement historique

« Le discours du président de la République (du 16 août 2020) est doublement historique. Il intervient à l’occasion du 60ème anniversaire de l’Indépendance du Gabon, une date importante pour notre pays mais également en pleine pandémie de Covid-19 qui a provoqué une crise mondiale sans précédent ».

Une valeur fondamentale : la concorde

« Je voulais revenir sur une notion importante, mise en avant par le président dans son discours : celle de concorde. C’est elle qui a permis à notre pays de réaliser ses plus grands accomplissements et de bâtir le Gabon que l’on connait aujourd’hui, un pays stable qui vit en paix ». 

Le lien entre le passé, le présent et l’avenir

« Dans son discours, le président de la République a également souhaité faire le lien entre ces trois temporalités parce que la vision des Pères de l’Indépendance et celle de l’actuel chef de l’Etat est la même. Ce qui a été fait hier porte ses fruits aujourd’hui et ce qui est fait aujourd’hui portera ses fruits demain. D’où la métaphore de l’arbre, avec ses racines, ses branches et ses fruits, utilisée par le président. »

Pourquoi pas de grandes annonces

« Le chef de l’Etat n’a pas voulu céder à la facilité et faire de grandes annonces. Il a plutôt voulu faire une photographie de la situation actuelle du Gabon en liant ce qui a été fait à ce qui sera fait et qui est porteur de grandes ambitions. De ce point de vue, le président nous invite à voir le verre à moitié-plein et non à moitié vide car les réalisations sont à la fois nombreuses et importantes dans différents secteurs comme la santé, l’éducation, les infrastructures, l’économie ou la réforme de l’Etat. Il ne faut pas les nier. »

Pas d’auto-satisfaction

« Pour autant le chef de l’Etat ne se satisfait pas de ses résultats. Parce qu’il l’a dit et répété. Il ne sera heureux que lorsque les Gabonais le seront. Il y travaille d’arrache-pied chaque jour. »

Le cœur du gouvernement du président

« Le gouvernement a la mission de concrétiser la vision du chef de l’Etat, de mettre en oeuvre son projet de société avec un Etat moderne, des institutions fortes, des compatriotes mieux formés, mieux soignés et où l’emploi est une priorité. C’est la le cœur de son discours ».

D’indéniables succès

« Il y a dix ans, le président décidé l’interdiction brute de grumes. Résultat : dix ans plus tard, le nombre d’usines a explosé, l’emploi à fortement augmenté et le Gabon est devenu l’un des premiers producteurs mondiaux de contre-plaqué. Ce qui a été fait dans le bois, le président veut le répliquer dans d’autres secteurs. »

Source : lalibreville.com/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.