Excédés par la pression du COPIL les transports terrestres déposent un préavis de grève illimitée

Les principales agences de transport terrestre assurant la liaison entre Libreville et l’intérieur du pays ont annoncé lundi au cours d’une assemblée générale à Libreville qu’elles déposent mardi un préavis de grève pour une durée indéterminée pour en guise de protestation contre le COPIL qui leur extorque des fonds et impose des mesures barrières discriminatoires contre le COVID 19.

« Nous avons donc décidé au cours de cette assemblée générale de déposer un préavis de grève à partir de mardi donc demain pour une durée indéterminée », ont-ils consigné dans une déclaration lue par Jean Robert Menié, porte parole des agences de transport.


Selon M. Menié, le Comité de lutte contre le Covid 19 a récemment infligé des amendes « arbitraires » à deux agences de voyage basées à Libreville. Chaque agence a été frappée d’une amende de 1 million de FCFA plus une décision de fermeture de 2 semaines.

Les transporteurs terrestres soutiennent de leur côté avoir respecté les mesures barrières dictées par le gouvernement même si celles-ci ont réduit leurs recettes de plus de 60%.

« Nous sollicitons du gouvernement une politique non répressive mais plutôt une politique d’accompagnement et d’encouragement », ont-ils suggéré avant d’annoncer avoir déposé des demandes d’audience auprès du gouvernement afin d’éviter le blocage envisagé du secteur.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.