Élection à la ligue de boxe de l’Estuaire : le candidat Olivier Moussavou déterminé à promouvoir la boxe féminine

Le président de la ligue de boxe  de l’Estuaire, Olivier Moussavou, candidat à sa propre succession le 13 février   © Gabonactu.com

Olivier Moussavou, candidat à sa propre succession à l’élection du président de la ligue provinciale de l’Estuaire qui se tiendra le 13 février 2021, a dans un entretien exclusif à Gabonactu.com, manifesté son ambition de relever et promouvoir la boxe féminine restée en hibernation depuis des années.

« La boxe féminine sera notre cheval de bataille durant ces 4 années de mandat à partir de 2022-2023, la présence de la participation des jeunes filles aux compétitions de la ligue de l’Estuaire sera obligatoire », a déclaré M. Moussavou.


Le projet sportif d’Olivier Moussavou se veut clair et cohérent pour redonner les lettres de noblesse à la boxe gabonaise.  La reprise des activités de la ligue sera plus que nécessaire.  Une fois élu, son bureau compte reprendre toutes les compétitions durant toute la durée de mandat

« Nous allons organiser des championnats interclubs, des championnats individuels, les coupes de la ligue. Ces compétitions vont nous permettre de retrouver le niveau que nous avons connu par le passé en vue des échéances futures de notre équipe nationale. La ligue de l’Estuaire étant le poumon de la boxe dans notre pays, ce nouveau programme de compétition permettra aux clubs de former davantage des nouveaux talents afin de rajeunir nos différentes sélections », a-t-il déroulé.

Le président sortant de la ligue de l’Estuaire est seul candidat en lice. Il est donc assuré de son triomphe au soir de 13 février. Olivier Moussavou, s’engage à faire vivre toutes les compétitions suscitées dans les différentes communes de la province (Libreville, Owendo, Akanda, Ntoum, Kango et Cocobeach). Ces différents déplacements permettront au bureau d’installer progressivement des sous-ligues dans l’ensemble de ces communes afin de créer beaucoup plus de club qu’aujourd’hui, indique-ton. La ligue compte 14 clubs actuellement.

Durant son mandant plombé à moitié par la crise sanitaire liée au Covid-19, Olivier Moussavou a formé une trentaine d’entraineurs et également des juges arbitres par l’entremise de la Commission nationale de juges arbitres. Il ambitionne former une nouvelle vague à laquelle doit s’ajouter les responsables des clubs pour « leur permettre de manager facilement leurs clubs ».

Antoine Relaxe


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.