Conférences budgétaires 2022 : l’opérationnalisation de la bourse de sous-traitance comme priorité du Ministère du Commerce pour accompagner les PME

Le Ministre du Commerce Hugues Mbadinga Madiya  © D.R

Le Ministre du Commerce, des Petites et moyennes entreprises et de l’Industrie, Hugues Mbadinga Madiya a indiqué jeudi 12 août durant les séances  des conférences budgétaires initiées par le Ministère du Budget et des Comptes publics pour élaborer le projet de loi des Finances 2022, que  l’opérationnalisation de la bourse  de sous-traitance constituait une des priorités de son département pour, dit-il, mieux  accompagner les PME et contribuer efficacement à la mise en œuvre du Plan d’accélération de la transformation (PAT).


« Nous avons présenté la nécessité de pouvoir accentuer les efforts sur l’accompagnement des petites et moyennes entreprises notamment par l’opérationnalisation des projets, de la bourse de  sous-traitante, au niveau de la chambre du commerce », a indiqué M. Mbadinga Madiya.

La bourse de sous-traitance a été mise en place il y a quelques années  au sein de la  Chambre de commerce, d’agriculture, d’industrie, des mines et de l’Artisanat du Gabon, avec l’appui technique et financier de la Banque Mondiale. Elle a pour mission d’équilibrer la participation des PME locales dans la commande publique, notamment dans la réalisation des grands chantiers d’infrastructures et d’autres projets structurants. Les PME étant souvent marginalisées, dit-on.

Outre la Bourse de sous-traitance, le Ministère du Commerce souhaite également « la poursuite de l’opérationnalisation de la chambre des métiers de l’artisan qui est une reforme très importante prise par le gouvernement sous les instructions du chef de l’Etat ».

Reçue également dans le cadre des conférences budgétaires ce jeudi, Carmen Ndaot, Ministre de la promotion des investissements, des Partenariat publics privés, chargé de l’amélioration de l’environnement des affaires a quant à elle, priorisé les Zones économiques d’investissements.

« Il s’agit de s’assurer de leur développement en tant que outils qui portent et qui mobilisent des investissements importants », a-t-elle souligné.

Démarrées le 5 août courant, les conférences budgétaires prennent fin ce 13 août avec le Ministre du Budget Sosthène Ossoungou Dibangoye qui devra décliner également les priorités de son département.  Ces conférences vont laisser la place, pour leur 2ème et dernière phase, aux séances techniques. Lesdites séances seront pilotées par les services de la Direction générale du budget et des finances publiques (DGBFIP).

Sydney IVEMBI


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.