« Ce n’est pas protéger l’éléphant contre l’homme, c’est protéger l’éléphant pour la forêt » (Biendi Maganga Moussavou, Ministre de l’Agriculture)

Le Ministre de l’agriculture Biendi Maganga Moussavou sensibilisant les chefs des villages du Canton Bokoué sur la problématique du conflit Homme/faune © Capture d’écran Gabonactu.com

Le Ministre de l’Agriculture, de l’élevage, de la pêche et de l’alimentation, Biendi Maganga Moussavou a dans une rencontre avec les populations d’Ekouk-village du Canton  Bokoué  situé à 100 km de Libreville sur la route nationale N°1 où sévit comme partout dans le pays le phénomène de  conflit Homme/faune, expliqué que le gouvernement s’attelait à trouver des solutions idoines pour faire cohabiter l’homme et le pachyderme, lequel contribue d’une manière importante à la régénération  durable des forêts.

« Ce n’est pas protéger l’éléphant contre l’homme, c’est protéger l’éléphant pour la forêt », a expliqué M.  Maganga Moussavou, appelant au passage les populations à plus de compréhension et patience quant aux solutions à venir.


L’échange avec ces villageois du département du Como-kango rentre dans le cadre des concertations initiées à travers le pays par le gouvernement sur la problématique du conflit Homme/faune.  Chaque citoyen est appelé à proposer des solutions pour endiguer ce phénomène qui plombe la survie des populations villageoises, dépendantes des plantations détruites d’une manière récurrente par des éléphants.

Les solutions issues de cette large concertation seront ensuite annoncées par le gouvernement au mois d’août durant une réunion de synthèse, conformément aux fermes instructions du Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.