Gabon : qui de l’Église ou du Gouvernement va capituler le 25 octobre prochain ?

Messe de clôture des 175 d’évangélisation du Gabon le 29 septembre 2019 à Libreville  © D.R

L’allègement des mesures restrictives contre le Coronavirus tant attendu annoncées par le gouvernement le 16 octobre 2020 n’a pas trouvé l’assentiment des leaders religieux, notamment celui de l’Eglise Catholique et des Eglises dites Pentecôtistes et charismatiques de réveil qui s’arcboutent à maintenir la réouverture de leurs chapèles le 25 prochain, nonobstant l’interdiction du gouvernement.

Dans sa récente communication, le gouvernement n’a pas pu atténuer les récriminations des leaders religieux sur la réouverture des lieux de culte fermés depuis le 12 mars dernier pour lutter contre la propagation du Coronavirus dans le pays. Le gouvernement a décidé que les lieux de culte soient ouverts à partir du 30 octobre prochain. Ce, d’une manière très règlementée doublée des conditions jugées coercitives.

Les Eglises (temples) ouvriront seulement tous les dimanches et les mosquées tous les vendredis de la semaine. Les 30 fidèles exigés qui voudront participer aux cultes doivent obligatoirement au préalable justifier de leurs tests Covid-19 et puis se faire enregistrer au ministère de l’intérieur. Chaque culte ne doit pas excéder une heure.

Autant des conditionnalités non exhaustives qui ont suscité une fois de plus l’agacement des hommes de Dieu. Ceux-ci avaient déjà annoncé la réouverture sans autorisation de leurs temples le 25 octobre 2020. Décision aux allures d’une défiance tributaire des multiples plaidoyers, qu’ils ont adressé en vain en direction du Gouvernement.

L’Eglise catholique du Gabon en première ligne a marqué vertement son refus catégorique  de se plier à cette décision gouvernementale qu’elle considère comme inique et non justifiée, au regard de la courbe baissière du Covid-19 dont le taux de transmission communautaire se situe à 4%.

L’archevêque de Libreville, Monseigneur Jean Patrick Iba-Ba, a indiqué dans un communiqué : « Dimanche 25 Octobre 2020 : ouverture de toutes les paroisses de l’Archidiocèse de Libreville ». Une posture corroborer par d’autres leaders des Eglises Pentecôtistes et Charismatiques de réveil à l’instar des Evêques Mike Jocktane et Jean Baptiste Moulacka.

Des positions diamétralement opposées qui laissent entrevoir une journée en haute tension le dimanche 25 octobre 2020.

Sydney IVEMBI

 

Suivez nous et Aimez nos pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email