Alternance au Gabon : l’opposant Barro Chambrier appelle les populations du Woleu-Ntem à garder l’espoir

L’opposant Alexandre Barro Chambrier accueilli triomphalement dans un des villages de la province du Woleu-Ntem le 3 février ©  Com RPM

Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité ( RPM, opposition)  en tournée  dans la province du Woleu-Ntem(nord du pays), a dans plusieurs causeries politiques, appelé les populations du septentrion  à garder l’espoir sur l’inéluctable dit-il alternance politique au Gabon, nonobstant les difficultés liées au balbutiement de la jeune démocratie gabonaise.

« Je suis venu vous dire que c’est ensemble dans un élan de foi à l’égard du Très-Haut que nous parviendrons à prendre le pouvoir. Parce qu’il y a deux aspects à considérer : les élections et l’accession véritable au pouvoir. Nous devons autant réfléchir sur le premier aspect, car rien n’est acquis, mais il faut surtout mettre un accent particulier sur les déterminants de l’accès au pouvoir », a fait savoir M. Barro Chambrier dans le septentrion.


L’opposant a initié une série de rencontres destinée à un échange de vues sur la situation du pays. Le Président du RPM dit être venu pour porter non seulement un message d’espoir, mais livre également sa lecture du contexte politique et socio-économique du Gabon qu’il assimile à « un grand malade sous respirateur artificiel, dont l’agonie invite au désespoir ».

Alexandre Barro Chambrier qui appelle le peuple à demeurer déterminé et persévérant dans le combat pour l’alternance, exhorte au rejet du point de vue fataliste faisant croire à l’impossibilité d’une alternance au sommet de l’Etat, après les nombreuses tentatives parvenues si près du but.

A l’écoute  des populations, le président du RPM a partout été confronté aux mêmes attentes. Du village Miang où il a entamé son périple, ce leader de l’opposition a parcouru les villages de Viafé, Mindzi, Mitzic, Essong, Essabame, Nkare 2, jusque dans les profondeurs d’Eyinane, avant de visiter Ngomessi, Alen Meboume, Nkolabona et Mimbeng…. Partout le constat est le même : les infrastructures de base absentes, les routes délabrées, le chômage endémique, l’école sinistrée…

Trois jours après le lancement de cette tournée, près d’une quinzaine de villages parcourus et des dépôts de gerbes de fleurs sur les tombes d’illustres disparus, tels que Pierre-Claver Nzeng ont rythmé les premiers jours de la tournée.

Le président Barro Chambrier et sa délégation ont prévu parcourir toute la province durant toute la première quinzaine de ce mois de février.

Pour coller aux contraintes liées à la pandémie du coronavirus, c’est en petits comités de rencontre que s’effectuent les échanges interactifs avec les populations.

Antoine Relaxe et Com RPM


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.