Une camerounaise condamnée à payer une amende de 100 milliards de FCFA pour trafic illégal d’or au Gabon

Paulette Okome Nguema, citoyenne camerounaise, a été condamnée lundi par une cour criminelle spéciale de Libreville à verser à l’Etat gabonais une amende de 100 milliards de FCFA pour trafic illégal d’or, a rapporté la télévision nationale gabonaise.

La dame est également condamnée à 15 ans de réclusion criminelle. Aucun détail n’a été communiqué sur l’ampleur des activités de cette femme.


Le trafic se serait produit en 2019. Mme Okome Nguema exerçait le métier de trafiquant d’or dans le campement de Meba à Mitzic au nord du Gabon (province du Woleu Ntem).

Dans cette zone, des orpailleurs clandestins, des expatriés notamment, exploitent illégalement l’or. Ils opèrent avec la complicité des populations locales et de certaines autorités, selon un récent rapport de l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN).

Cette exploitation anarchique entraine la pollution des sols et des cours d’eau à cause de l’usage abusif du mercure et autres produits dangereux. Les orpailleurs se livrent également au braconnage des éléphants et autres espèces animales intégralement protégées.

L’armée a été déployée dans les différents sites d’exploitation sauvage d’or pour restaurer l’autorité de l’Etat. Paulette Okome Nguema n’était pas seule devant la barre. Il y avait une autre camerounaise et un camerounais. Ces deux s’en sorte avec des peines de 10 ans de réclusion criminelle et de 5 millions d’amende.

Marie Dorothée


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.