Un prof d’EPS « chassé » du Lycée de Kango à cause d’une petite somme de 20 000 FCFA

Jaurès Defay Kialo, enseignant d’Education physique et sportive (EPS) a été sommé de cesser ses cours par le proviseur du lycée Marcellin Ndong Bie de Kango (100 km de Libreville) pour une affaire de 20 800 FCFA qu’il a dépensé pour soigner une de ses élèves de terminale victime d’un malaise lors d’un cours pratique d’EPS.

Selon le professeur, lors d’un cours pratique d’EPS le 30 janvier dernier, une élève de classe de terminale s’est écroulée. Elle est tout de suite conduite au Centre médical de Kango.


La facture de la prise en charge médicale s’élève à 20 800 FCFA. Le professeur d’EPS règle la facture. De retour au lycée, il fait le compte rendu à son proviseur qui le félicite.

Cependant, à la surprise générale du prof d’EPS, le proviseur demande les reçus de la prise en charge médicale de l’élève. Il décide que la facture doit être remboursée par les parents de l’élève en présence d’un procureur.

Jaurès Defay Kialo juge la démarche peu orthodoxe pour un incident qui s’est produit dans le lycée. Il fait savoir son opposition au proviseur, Michel Nguema Ekouaghe qui rentre dans une colère noire.

Pour asseoir son autorité bafouée par son collaborateur, le proviseur commet une note de cessation de services à l’encontre de l’enseignant d’EPS. En gros, le proviseur ne veut plus de cet enseignant « irrévérencieux » dans son établissement.

Jaurès Defay Kialo met un peu d’eau dans son vin. Il demande pardon. Son proviseur dit niet. Le prof d’EPS est aujourd’hui sans fonctions et sans établissement d’affectation. Inquiet, il a raconté sa mésaventure sur les réseaux sociaux pour interpeler la hiérarchie.  

L’actuel Lycée Marcellin Ndong Bie de Kango a été ouvert en octobre 1996 sous le nom du CES de Kango. En 2001, il est devenu le CES Marcellin Ndong Bie de Kango.

Ghislain Mboumba


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.