En refusant de prier pour Ali Bongo malade, le révérend Georges Bruno Ngoussi a-t-il tronqué son sacerdoce ?

Le révérend pasteur Georges Bruno Ngoussi © DR

Libreville, le 10 décembre (Gabonactu.com) – Dans sa récente (6 décembre) sortie médiatique à la chambre de commerce de Libreville, le révérend Georges Bruno Ngoussi, leader de l’Eglise internationale de Nazareth, a déclaré : « je ne prierai jamais pour Ali Bongo Ondimba ». Une approche contraire aux saintes écritures qui recommandent de prier pour les autorités.
Dans la bible, il est écrit dans le livre de 1 Pierre 2 : 13, « soyez soumis, à cause du seigneur, à toute autorité établie parmi les hommes, soit au roi comme souverain ».
Le verset biblique met ainsi à mal l’argumentation du révérend Georges Bruno Ngoussi. Une déclaration loin de la parole de Dieu mais venant plutôt d’un homme politique, estime un pasteur ayant requis l’anonymat.
Ce dernier s’est appuyé également sur le livre de Romain 13 verset 2 disant: « c’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes ».
Le révérend Georges Bruno Ngonssi est un habitué des coups d’éclats. Candidat indépendant à l’élection présidentielle anticipée d’août 2009, il avait déclaré : « Dieu m’a dit que je serai le prochain président du Gabon ». La prophétie ne s’est jamais réalisée.


Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.