Pétrole : le Gabon réceptionne à Dubaï un puissant appareil de forage pour booster sa production à 30 000 barils par jour

Le ministre gabonais du pétrole, Vincent de Paul Massassa a réceptionné jeudi dernier à Dubaï aux Emirats arabes unis, un appareille de forage qui arrive au Gabon en fin septembre pour forer 6 nouveaux puits pétroliers qui augmenteront la production supplémentaire d’or noir de 30 000 barils par jour, indique un communiqué du ministère.

L’Unité Mobile de Production Marine réceptionnée par le ministre est baptisée Mabomo (richesse dans une langue locale gabonaise). Elle a été conçue par la société Lamprell.


« Les première et deuxième phases suivant son installation devraient permettre le forage de six puits supplémentaires et une augmentation de la production pétrolière de l’ordre de 30 000 barils / jour », précise le communiqué. L’appareil permettra de développer notamment les champs de Rushe, Rushe Nord-est et Hibiscus.

« Mabomo » est le fruit d’un partenariat entre un groupe de contacteurs (#BWEnergy, Gabon Oil, Panoro Energy ) et l’Etat gabonais à travers le Contrat d’Exploration et de Partage de Production (CEPP) Dusafu Marin n°G4-209.

« La mise en activité de cette unité mobile de production marine (…) s’inscrit en droite ligne avec la politique du Président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Ali Bongo Ondimba. Notamment dans le cadre du Plan d’Accélération de la Transformation (#PAT) en vue de contribuer à la Relance de l’économie et l’amélioration du bien-être des populations gabonaises« , a déclaré le Ministre du Pétrole Gabonais lors de la cérémonie de baptême de cette nouvelle plate-forme.

Vincent de Paul Massassa réceptionnant symboliquement la documentation liée au foreur Mabomo

Cet investissement qui augure de lendemains meilleurs dans le secteur pétrolier témoigne du caractère attractif de notre bassin sédimentaire et de la législation qui régit le secteur pétrolier, rappelle le gouvernement.

Malgré une baisse continuelle de la production, le pétrole reste le moteur de l’économie gabonaise.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.