Patrice Neveu aurait subi le véto des caciques pour écarter Didier Ibrahim Ndong

Le sélectionneur des Panthères du Gabon, le français Patrice Neveu, aurait subi le véto des joueurs cadres de son équipe pour écarter Didier Ibrahim Ndong, selon plusieurs sources consultées par Gabonactu.com

Parmi les joueurs qui ont fait pression sur le technicien français l’on cite pelle même le capitaine Pierre Emeric Aubameyang, Mario Lemina et Bruno Ecuelé Manga. Ces joueurs auraient menacé de ne pas revenir en sélection si Didier Ibrahim Ndong était appelé.


Le but de la manœuvre était de laver l’affront que le milieu de terrain avait infligé à ses coéquipiers en étant le seul à soutenir les joueurs locaux dans leur lutte pour la reprise du championnat national à l’arrêt depuis plus de 2 ans. C’était en novembre à Franceville contre la Libye dans le cadre de l’avant dernière journée des éliminatoires du mondial Qatar 2022.

Pour les fans du football au Gabon, Didier Ibrahim Ndong est un vrai patriote. Ses coéquipiers en sélection le considèrent comme un « traitre ». La punition infligée à Didier Ibrahim Ndong serait pour le lobby qui s’est formé contre lui, au sein de la tanière, comme un justificatif qui blanchirait les internationaux suite à leur refus de soutenir la cause des locaux.

Les supporters du joueur exclu de la sélection attendent de pied ferme les résultats des Panthères au Cameroun pour exprimer librement leur position.

Au Cameroun le Gabon est dans le groupe C avec les Comores, le Ghana et le Maroc. La compétition se déroulera du 9 janvier au 6 février 2022. Le Gabon jouera son premier match contre les Comores avant d’attaquer des gros morceaux contre le Ghana et le Maroc.

Camille Boussoughou


One thought on “Patrice Neveu aurait subi le véto des caciques pour écarter Didier Ibrahim Ndong

  1. Bonjour j’espère que vous
    allez bien pour ma part les bi-nationaux ne savent pas ce que le championnat national subi ou le acteurs de ce dit championnat subissent depuis plus de 2 ans ils ont débuté les carrières pro dans leur deuxième pays de rechange ils ne connaissent pas les réalités du pays pour les cadres comme Bruno qui a fait ces débuts ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.