Oyem : le site querellé du village Elone appartient au Ministère de la Justice selon le cadastre  

Les populations du village  Elone Nkodjegne sur le site querellé © R.N

Une parcelle d’environ 40 hectares, localisée dans village Elone Nkodjene, petite bourgade de la commune d’Oyem, capitale provinciale du Woleu-Ntem, qui est  au centre d’un litige foncier depuis un moment entre les populations qui crient à l’expropriation et l’administration, appartiendrait au Ministère de la Justice.

« Le terrain nous l’avons attribué au Ministère de la justice pour le compte de la sécurité pénitentiaire », a justifié Morgane Mboumba, Directeur provincial de l’Urbanisme et du Cadastre.


Dans un audio qui a fuité dans les réseaux sociaux, le patron du cadastre dans la province du Woleu-Ntem dénonce une « main noire qui est en train d’inciter les populations à se lever pour dire qu’elles ne veulent plus de cette prison centrale à Elone ».

Le site litigieux de 40 ha fait partie de 363,42 hectares que le Vice-premier Ministre d’alors, Bruno Ben Moubamba en charge de l’Urbanisme avait cédé au Ministère de la Justice en 2017 pour la construction des prisons modernes à travers les 8 capitales provinciales de l’intérieur du pays.

Selon Morgane Mboumba, ce projet et très bénéfique pour les populations du quartier rural d’Elone. Il   devra apporter, la route, l’eau, l’électricité et toutes les commodités d’usage.

Dans la mise en œuvre de ce projet, les populations d’Elone crient à l’expropriation. Elles dénoncent l’accaparement de leurs terres où se trouveraient les tombes, les plantations et les maisons, par une main invisible.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.