Non satisfaits des indemnités perçues, les tenanciers des bars veulent reprendre les activités

Le président de l’Association des syndicats des bars et snack-bars du Gabon, Bruno Abessolo a dans un point de presse tenu vendredi à Libreville déploré que les indemnisations versées par le gouvernement au titre de l’aide Covid-19, sont dérisoires et ne leurs permettent pas de faire face aux immenses charges alourdies par l’arrêt de près d’un an d’activités.

« Les tenanciers de bars et snack-bars méritent un peu plus de considération et de respect. Nous sommes restés près d’un an sans exercer, nous avons ensuite obtenu des mesures d’accompagnement promises par le président de la république mais nous pensons qu’elles ne nous apportent pas grand-chose », a relevé M. Abessolo.

Le 15 Février certains tenanciers de débits de boissons répertoriés ont perçu des chèques au titre de l’aide Covid-19 dont les montants varient entre 250.000 FCFA et 300.000 FCFA, des montants jugés insuffisants par eux.


« C’est bien d’aider mais ce n’est pas suffisant quand on sait qu’il y a des tenanciers qui ont un loyer de 700.000 FCFA », a-t-il relevé.

Les tenanciers de bars se disent ne pas avoir été consultés par leur tutelle pour les décisions prises. Ils sollicitent une audience afin qu’une solution idoine soit trouvée. Une solution qui permettrait à ces derniers de reprendre leurs activités pour le bien de toutes les parties.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.