Nettoyage du fichier des primes des régies financières : la satisfaction de la FECOREFI

Le Secrétaire général et porte-parole de la FECOREFI ©  Gabonactu.com

Le porte-parole de la Fédération des collecteurs des régies financières (FECOREFI) qui regroupe quatre administrations (Douanes, Trésor, Impôts et hydrocarbures), Sylvain Ombindha Talheywa III s’est dit satisfait dans un entretien exclusif à Gabonactu.com, des injonctions données par l’Autorité nationale de vérification et d’audit (ANAVEA) au Ministre de l’Economie,  Nicole Jeanine Roboty épouse Mbou,  pour nettoyer le fichier des primes des agents des agents des régies financières, lequel comportaient des « graves anomalies dans le système de paiement ».

« Aujourd’hui nous constatons et nous nous en félicitons que cette revendication après celle des situations administratives qui sont en train d’être résolues depuis le 25 janvier 2021, la présidence de la république s’est également saisie et s’est fait fort d’enjoindre l’autorité administrative du Ministère de l’économie et de la relance aux fins de nettoyer le fichier », s’est félicité M. Ombindha Talheywa III.


Le fichier controversé servant au paiement des primes aux agents des régies financières est truffé des noms des fonctionnaires décédés, des retraités, des nommés dans d’autres administrations, des doublons, des triplons et des homonymies.

La publication des résultats de l’audit réalisé en 20218 était l’une des principales revendications de la   FECOREFI qui avait enclenché une grève générale illimitée (juillet et décembre 2020). Le membre du gouvernement devra rendre public les résultats de ce nettoyage au mois de mai prochain.

« Tous ceux qui ont raconté que nous étions instrumentalisés, que nous étions manipulés, que nous faisions preuve d’incompétence, bien autre contraire, tout ce que nous avons dit est aujourd’hui à l’avantage de l’Etat, de la vérité et d’une administration plus performante », a-t-il relevé, indiquant au passage que l’histoire donne « raison à la FECOREFI ».

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.