Majorité présidentielle : un leader accusé de plagier les signes distinctifs d’un autre parti

Le PRD de Constant Oyono Ebang accusé d’avoir plagié les signes distinctifs d’un autre parti politique ©  D. R

Le président du Parti démocratique et républicain (PRD, majorité), Ariel Eloi Iwangou a dans un point de presse dénoncé avec véhémence le plagia des signes distinctifs de sa formation politique, par Constant Oyono Ebang, un autre leader de la mouvance présidentielle qui a créé récemment le Parti des Républicains Démocrates (PRD) en violation flagrante de la loi.

« Il convient de souligner que la création du Parti des Républicains Démocrates (P.R.D) s’est faite en violation flagrante de l’article 8 de la Loi 16/2011 du 14 Février 2012 relative aux partis politiques qui stipule que : « Aucun parti politique ne peut se doter des mêmes noms, sigle et autres signes distinctifs appartenant à un parti ou à toute autre organisation préexistants… », a fait savoir avec indignation M. Iwangou.


Porté sur les fonts baptismaux à la suite de son congrès constitutif tenu le 08 Mars 2020 à Ndendé, capitale départementale de la Dola, dans la Province de la Ngounié (sud), le PRD a été déclaré au Ministère de l’Intérieur le 09 Juillet 2020. Il dispose déjà du récépissé de dépôt provisoire en cours de légalisation.

Par contre, le PRD de Constant Oyono Ebang a été créé le 24 Avril 2021 à la faveur d’une Assemblée générale. Depuis lors, il se déploie sur le terrain pour l’installation de ses cellules.

Les services compétents devaient mettre fin sous peu à cette confusion, si celle-ci n’est pas entretenue, comme disent certaines mauvaises langues.

Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.