PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE
PUBLICITÉS A LA UNE

Lutte contre la Covid-19 : 34 acteurs de la Coordination SSR/VBG intervenant en milieu scolaire formés

Lutte contre la Covid-19 : 34 acteurs de la Coordination SSR/VBG intervenant en milieu scolaire formés

Quelques acteurs de la coordination SSR/VBG au terme de la formation sur la Covid-19 (1er groupe) © D. R

Pour mieux endiguer le Coronavirus dans le secteur éducatif, 34 acteurs de la Coordination de la Santé sexuelle et reproductive et les Violences basées sur le genre (SSR/VBG) intervenant en milieu scolaire ont été formés récemment sur les meilleures techniques de lutte contre la Covid-19.

Les 34 participants proviennent des ministères de la santé, de l’Education nationale, de la Culture, des Affaires sociales, et des Droits de l’homme ainsi que des ONG œuvrant dans le secteur à savoir :  FAWE Gabon, Cri de Femmes, Itola, Malachie, Agir pour le Genre, ODEPA, ADACO, Sant+, Pro Humanitus, Réseau des confessions relieuses pour la SSR, Association des sages-femmes du Gabon.

Les participants du 2ème groupe © D. R
Les participants du 2ème groupe © D. R

Généralités sur la Covid-19, prévention et contrôle de l’infection dans le contexte de la Covid-19, communication des risques et engagement communautaire,  sont entre autres modules qui ont été développés en atelier par des experts. Il s’agit respectivement du Dr Strédice Manguinga Guitouka, épidémiologiste-Hygiéniste et Martial Ibadi.


Les informations reçues durant une semaine (18 au 24 septembre) permettront aux participants de les mettre à leur tour à la disposition des communautés que sont les élèves, parents d’élèves et tous les acteurs éducatifs. Il s’agira pour les membres de la SSR/VBG de donner des informations justes au monde éducatif pour mieux favoriser le respect et l’application des mesures barrières contre le Coronavirus pendant la période scolaire qui s’approche à grand pas. La rentrée scolaire étant prévue le 9 novembre prochain.

« Les communautés ont en effet le droit d’être informées et comprendre les risques auxquels elles et leurs proches sont exposés et ont le droit de participer à la réponse. En santé publique, la communication claire permet en effet de sauver des vies et de limiter les conséquences négatives des ‘’infodémies’’(épidémie de fausse informations), qui sont dangereuses pour la santé du public », indique un communiqué du Ministère de l’Enseignement supérieur et de l’Education nationale.

Les participants du 1er groupe © D. R
Les participants du 1er groupe © D. R

Les travaux étaient facilités par Bertille Nadia Matsougou Mayombo qu’assistaient Laure Allogho Eko et Moïse Igassela, tous membres de la coordination SSR/VBG, et agents au Ministère de l’Education nationale.

La formation dont la supervision était assurée par Blanche-Reine Mebaley, coordinateur SSR/VBG, rentrait dans le cadre du 7ème programme de coopération Gabon-UNFPA 2018-2020.

Tout en saluant l’initiative, les différents participants ont sollicité de l’UNFPA à travers le Coordination SSR/VBG l’élargissement de ladite formation à l’endroit d’autres membres intervenant dans les huit autres provinces du pays.

Camille Boussoughou

Suivez nous et Aimez nos pages

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

RSS
Follow by Email
pendik escort kartal escort çekmeköy escort escort mersin konya escort mersin escort erotik film izle türkçe altyazılı porno lezbiyen porno sex hikaye mersin escort bodrum escort mersin bayan escort