L’opposition exige la libération des activistes en détention

Albert Ondo Ossa, président de l’USP en marge de la réunion @ Gabonactu.com

Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Les six candidats de l’opposition à l’élection présidentielle qui ont exigé dimanche à l’issue d’une réunion à Libreville la démission du président de la Commission électorale nationale et permanente (CENAP), René Aboghe Ella pour manque de neutralité, et le retrait de la candidature d’Ali Bongo Ondimba ont également exigé la libération des activistes de la société civile actuellement en détention.


 

L’opposition qui a proclamé son unité a demandé « la libération sans conditions de tous les compatriotes arrêtés et détenus illégalement depuis le 9 juillet 2016 ».

 

La liste de ces personnes privées de liberté n’a pas été rendue publique. Le 9 juillet dernier, la police a arrêté 26 manifestants dont le célèbre syndicaliste et universitaire Jean Remy Yama. Présentés au parquet de Libreville, ils ont été placés sous mandat de dépôt durant 10 jours pour nécessité d’enquête.

 

La société civile a dénoncé ce week-end des nouvelles arrestations. Une source proche du pouvoir a confié à Gabonactu.com que les personnes interpellées se sont rendus coupables de destruction des biens, d’incendie des véhicules d’autrui et de maltraitance des paisibles citoyens.

Carl Nsitou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.