L’opposant Barro Chambrier tisse progressivement sa toile à Bitam

Le président du RPM, Alexandre Barro Chambrier sillonnant le canton Mvézè-Ntem dans le Woleu-Ntem © Com RPM

Le président du Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM, opposition radicale), Alexandre Barro Chambrier, en tournée politique depuis quelques jours dans la province du Woleu-Ntem (nord du pays), a sillonné le weekend écoulé les différents villages du département du Ntem (Bitam), non sans toucher du doigt les conditions de vie difficiles pour les populations du cru.

Comme dans les précédentes localités, l’opposant radicale au régime d’Ali Bongo, a été accueilli avec ferveur à Bitam et ses environs. A la tête d’une importante délégation, le Pr Alexandre Barro Chambrier, a vivement critiqué le déficit en infrastructures communes de base dans la région.


« C’est pour ces raisons que notre lutte politique est décuplée. 12 ans après, on n’est pas parvenu à bitumer le tronçon pk68-pk80, ce n’est pas sur ces gens que doit reposer notre espoir pour améliorer ces conditions de vie », a fait savoir dans les échanges aux allures des causeries politiques, M. Barro Chambrier.

Le périple du président du RPM vise à mettre les populations du septentrion en confiance quant à l’avenir du pays. Il a partagé l’idée d’une possible alternance politique. Dans cette partie du pays, son parti compte un électorat qui lui a permis d’élire quelques élus locaux et un député aux élections législatives combinées d’octobre 2018.

Selon certaines indiscrétions, Alexandre Barro Chambrier pourrait être le candidat unique de l’opposition au scrutin présidentiel de  2023.

Camille Boussoughou


error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.