Les Taekwondoïstes de Port-Gentil en stage de perfectionnement de haut niveau 

La ville de Port-Gentil abrite depuis ce vendredi 05 et ce, jusqu’au dimanche 07 Août prochain, un stage de perfectionnement de haut niveau en taekwondo. En partenariat avec la Fédération gabonaise de taekwondo ainsi que la ligue de taekwondo de l’Ogooué-Maritime, le stage a pour objectif, peaufiner et améliorer les techniques de combat des Taekwondoistes de la capitale économique. Mais surtout, de mieux les outiller sur les nouvelles méthodes en ce qui concerne le domaine arbitral. 

« Il est question d’offrir à tout ceux qui participent à ce stage, des bases et des rudiments nécessaires leur permettant de mettre en avant les moyens de perfectionnement pour les athlètes qu’ils ont en charge ; c’est également l’occasion de leur rendre plus compétitifs sur la scène nationale et internationale », a  fait savoir Me Lionel Baguissi, ceinture noire 4ème  dan WT.

Pour ce qui est de la première journée, elle s’est surtout reposée sur la préparation physique et mentale. En d’autres termes, il était question d’outiller les participants afin qu’ils puissent développer leurs clubs professionnels.


« C’est très intéressant de voir l’implication des athlètes, la plupart des compétiteurs de la province sont là, le niveau est bon, reste à mettre des moyens de perfectionnement pour que la mayonnaise prenne forme », a estimé l’international gabonais, expert mondial en taekwondo.

Durant ces trois jours, les experts se sont donnés comme programme, celui de revisiter avec les taekwondoistes plusieurs techniques. À savoir ; des techniques de blocage, des contres et des démonstrations. C’est également l’occasion d’instaurer entre eux, des valeurs du travail, de la détermination, de l’esprit d’équipe, de la discipline et de la persévérance.

Pour ce qui de la deuxième journée, elle  portera sur les enseignements tactiques et techniques. Mais aussi, sur les stratégies de combat et sur l’arbitrage qui fait mouche sur le territoire national.

« L’arbitrage est en pleine mutation, le pratiquant devrait comprendre qu’il va beaucoup souffrir sur le plan physique, car n’y a plus d’arrêt en combat. D’où ce changement de méthodes d’entraînement pour améliorer le cardio et le physique. Y’a que les solides qui vont tenir », a  précisé Me David Mbembo, ceinture noire 4ème  dan, arbitre international WT.

Ceci étant, la dernière journée sera essentiellement ponctuée par une formation sur l’élaboration des séances de travail et bien d’autres. À noter que des diplômes de participation seront décernés aux participants à la fin du stage. Tout compte fait, les promoteurs ambitionnent dans un futur proche, organiser plusieurs formations qualifiantes allant dans ce sens, en collaboration avec la fédération, pour plus de partage et de connaissances.

Vincent Ranozinault


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.