Les postiers ont obtenu deux mois de salaires pour avoir boudé

La grogne des postiers vendredi à Libreville a porté les fruits. La Direction générale a illico presto payé deux mois de salaires sur les trois que revendiquaient le personnel.

Selon des sources syndicales, les postiers ont obtenu le paiement de leurs deux mois de salaires en une matinée de grève.


A 7h30, les caissiers ont unanimement refusé de payer les salaires des fonctionnaires. Fâchés les fonctionnaires se sont déversés sur le boulevard du bord de mer pour manifester leur désarroi.

Pour éteindre « l’incendie », Michael Adandé, le PDG de la Poste a rapidement mobilisé les fonds afin de ramener son personnel à des bons sentiments.

En milieu d’après-midi, les fonctionnaires et les postiers ont commencé à percevoir leur solde et le calme est revenu.

Issue de la scission en 2001 de l’ex Office gabonaise des postes et télécommunications (OPT), la poste gabonaise a joui d’une certaine réputation avant de s’écrouler au début des années 2010. Ses 800 salariés et les clients vivent dans l’angoisse. Les fins du mois sont traditionnellement houleuses. Les postiers sont obligés de prendre les clients en otage pour espérer être payés.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.