Les militaires diffuseurs des informations classées « secret défense » seront sévèrement fouettés (général Jean Martin Ossima Ndong)

En visite dans les unités militaires de l’arrière-pays pour féliciter et galvaniser  le moral des troupes quant à la qualité de service constant opérée quotidiennement dans la sécurité et la défense du pays, le général de division aérienne Jean Martin Ossima Ndong, Chef d’État-major général des Forces armées gabonaises, a toutefois mis en garde et promis des sévères sanctions en l’encontre  des militaires qui seront reconnus coupables de diffuser  dans les réseaux sociaux des informations classées « secret défense ».

«Par rapport au problème des réseaux sociaux, ce que j’appelle la connexion inutile. Ceux qui s’illustrent dans ce jeu-là, sachez que les services de l’État ont les moyens de vous démasquer, et vous vous serez traduits devant la loi », a prévenu avec un ton ferme M. Ossima Ndong.

Pour le Chef d’État-major général des Forces armées gabonaises, cette posture  est contraire à l’éthique de l’homme treillis, celle qui est caractérisée par la « discipline militaire ».


Camille Boussoughou


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.