Les jeunes athlètes de Taekwondo font une randonnée à Okalassi près de Libreville

L’association Jeunesse sportive gabonaise taekwondo club dirigé par Me Valère Liyama ceinture noire 4ème  Dan, a organisé à Okolasi (40 km de Libreville) la 2ème  édition de randonnée. Une journée récréative qui a vu la participation d’une quarantaine des jeunes.  

« Nous avons initié ce genre d’activité dans le but de promouvoir l’éducation de nos enfants autrement qu’au Dojo. Le fait de faire cette randonnée permet à nos enfants de découvrir la nature, de se familiariser à l’environnement dans lequel nous vivons, de sortir de la cité », a justifié  Me Liyama.

Loin du Kimono, du Dojo (salle de sport), des Doliotchagui, des Divugui (coups de pieds)…, les encadreurs, athlètes, parents des athlètes et amis ont pu communier autrement durant ces moments de marche et de découverte agrémentés par des chants.


A la fin de cette activité à but purement éducatif dont le but était  d’emmener les jeunes à respecter la nature, Me Valère Liyama n’a pas manqué de lancer un appel aux autres responsables de clubs.

« Je les exhorte à se lancer dans ce genre d’activités,  ils vont découvrir ses bienfaits. C’est vraiment faire de l’éducation, faire de la transmission, faire de la rétention de nos jeunes dans nos clubs autrement », a-t-il indiqué.

La 2ème  édition de randonné s’est  déroulée sans anicroche. Elle met ainsi officiellement un terme à la saison sportive 2021,  mais le club situé dans l’enceinte de l’école publique de la cité Mebiane (2ème arr. de  Libreville) reste ouverte afin d’aider les jeunes à passer des vacances saines.

Betines Makosso


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.