Les écrivains gabonais vent debout contre le piratage des œuvres

Eric Joel Békalé, un des écrivains gabonais © Gabonews


L’Union des écrivains du Gabon (UDEG) a entamé lundi une campagne dénommée « Tous contre le piratage du livre gabonais » pour dénoncer et sensibiliser les libraires duplicateurs sur le phénomène de la piraterie des œuvres littéraires gabonaises et ses conséquences. 


  « Le problème est celui d’un côté des libraires, il faut le dire, c’est pourquoi nous les avons invités dans cette première partie de la lutte contre la piraterie des livres. Nous avons voulu commencer par la sensibilisation avant que nous arrivions aux mesures coercitives », a expliqué Pulchérie Abeme Nkoghe, Présidente de l’UDEG.                                                                                                                                  

Dans le cursus scolaire, 80 % de la littérature gabonaise est principalement utilisée par les élèves. Conscients de cela, les vendeurs de livres ont commencé à les dupliquer et à les revendre à des meilleurs prix par rapport aux librairies homologuées. Ce qui pousse le maximum de parents et élèves à utiliser leurs services. 

Par cette action, l’UDEG est désireux d’éduquer les adeptes de cette pratique frauduleuse afin qu’ils comprennent pleinement le problème et les risques de le faire.  

Antoine Mayombo 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.