Les derniers casques bleus gabonais en Centrafrique recevront leurs émoluments (officiel)

Les dernies casques bleus gabonais rapatriés précipitamment de la Centrafrique suite à des accusations d’exploitation et d’abus sexuels recevront leurs émoluments, a annoncé mardi lors d’un rassemblement, le chef d’Etat major général des Forces armées gabonaises, le général de division Yves Ditengou.

« Votre mission est désormais achevée. Il ne reste plus qu’à régler les derniers actes administratifs. A l’issue de cette cérémonie, vous toucherez les émoluments qui vous sont dus et vous pouvez regagner vos garnisons », a déclaré le général Ditengou s’adressant directement aux militaires concernés tous impeccables dans leur uniforme aux couleurs des Nations Unies.


L’armée gabonaise a organisé une cérémonie de réception et de réintégration du drapeau du 7ème bataillon gabonais qui a opéré au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Le 15 septembre 2021, l’ONU a officiellement annoncé le retrait des 450 soldats gabonais de cette mission suite à des allégations d’exploitation et d’abus sexuel. Libreville a ouvert une enquête pour faire la lumière sur ces accusations et promet des sanctions sévères contre les coupables.

L’armée gabonaise était présente en Centrafrique depuis 25 ans. Elle y a perdu 9 hommes.

Antoine Relaxe


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error

Vous aimez l'article? Merci de le partager.